vendredi 4 décembre 2015

Sud-Est : une vie régionale toujours dynamique




Henri GABRIEL, Président de l’union inter-régionale de la FNICGV pour la région Sud-Est a accueilli les entrepreneurs de l’industrie et du commerce en gros des viandes des régions Auvergne, Rhône-Alpes, PACA et Corse lors de son assemblée générale annuelle le 4 décembre dernier à Lyon. Ils étaient nombreux à se retrouver autour d’un déjeuner convivial d’abord, puis à échanger très librement sur les multiples actualités du secteur. 

Les débats ont entre autres porté sur les achats de viandes des marchés publics après une présentation sans concessions faite par un représentant de DAVIGEL (voir article ci-dessous). Il fut également question de la concurrence déloyale provoquée encore trop souvent par l’absence d’harmonisation des contrôles vétérinaires. La FNICGV a alerté les préfectures et la DGAL à plusieurs reprises sur les dérives dans certains petits abattoirs. La fédération n’a rien contre les abattoirs de petite taille tant qu’ils se dotent, comme l’actuelle grande majorité des abattoirs, des moyens humains et financiers suffisants pour garantir un environnement de travail à la hauteur des attentes de la société d’aujourd’hui. Le secteur ne peut plus se permettre de nouveaux scandales comme ceux nées dernièrement de l’abattoir d’Alès. 

Également, les adhérents ont exprimé leur sentiment d’être face à une situation d’abus de position dominante en ce qui concerne le marché des coproduits d’abattage et de découpe. Le comité régional INTERBEV a d’ailleurs relayé ce sentiment en écrivant aux pouvoirs publics régionaux. 

Enfin, dans un tout autre registre, notre président national Gilles GAUTHIER a salué le dynamisme de l’interrégion. Elle a accueilli encore deux nouveaux adhérents cette année : CMV à LANCRANS dans l’Ain et les TANNERIES DU PUY au PUY EN VELAY en Haute-Loire.